La nouvelle caméra 3D de Nokia: Ozo!

Cet appareil du groupe finlandais vise le marché des professionnels et notamment l’industrie du cinéma.

Alors que les casques de réalité virtuelle visant le grand public – sur lesquels  planchent Facebook, HTC, Sony, Samsung, Microsoft et consorts – devraient débarquer à compter de l’an prochain, Nokia vient d’annoncer que sa caméra de réalité virtuelle, « Ozo », allait également voir le jour en 2016, lors du premier trimestre.

A destination du marché des professionnels et notamment de l’industrie du cinéma, ce modèle –  conçu en Finlande par des ingénieurs maison – sera vendu 60.000 dollars (56.630 euros). En pleine opération de  rachat du groupe français Alcatel-Lucent , l’ex-numéro un mondial des téléphones portables avait  dévoilé, en juillet, cette caméra sphérique conçue pour réaliser des vidéos en 3D et des jeux adaptés aux casques et lunettes de réalité virtuelle.

D’un poids de 4,2 kilos, l’appareil enregistre des images et du son à 360 degrés à l’aide de huit capteurs dotés de 2K * 2K pixels et de huit micros. Cette caméra sera capable d’enregistrer 45 minutes de vidéo sur une cadence de 30 images par seconde.

L’Odyssey de Google et GoPro

Nokia n’est cependant pas le seul grand groupe à être parti à l’assaut de ce marché de niche. En septembre, Google et GoPro ont levé le voile sur leur produit élaboré en commun : Odyssey, un appareil circulaire capable d’embarquer 16 caméras GoPro Hero 4 Black.

Vendu 15.000 dollars et disponible d’ici à la fin de l’année (en édition limitée seulement), ce modèle fonctionnera avec Jump, un logiciel permettant de compiler les multiples angles de vues enregistrés, de réaliser un montage puis d’envoyer la vidéo sur YouTube où celle-ci peut être visionnée avec un casque de réalité virtuelle, dont le Cardboard de la firme de Mountain View.

Autre géant en train de se déployer sur ce segment : Samsung. Il y a un an, le groupe a annoncé qu’il travaillait à l’élaboration d’une caméra à 360 degrés capable de filmer un gigapixel de vidéo 3D par seconde, que la firme sud-coréenne avait nommé « Project Beyond ».

En septembre dernier, la société a aussi participé – en tant qu’investisseur principal – au tour de table de 3,5 millions de dollars de la start-up canadienne Bubl qui travaille également sur un modèle de caméra capable de filmer en réalité virtuelle, comme le rapporte le site américain « Tech Crunch »